EN | FR

Prince Ali-X

Touché par la force des jeunes des favelas, qui, malgré leurs conditions de vie, constatent qu’il faut très peu pour être heureux quand l’art accompagne une vie, c’est au Brésil qu’Ali-X a l’idée folle de mettre de côté sa carrière d’ingénieur pour se consacrer de nouveau à la musique. Son travail humanitaire pour une ONG en informatique devient un album de Hip Hop avec ses jeunes sur les causes de leur pauvreté. Ali-X avait pourtant toujours été artiste : initié très jeune au piano classique, au jazz et au théâtre par sa mère guitariste haïtienne et élevé à Montréal et à NY. Suite à son travail au Brésil, il revient à Montréal et joint alors plusieurs groupes de musique locaux qui le mèneront à de multiples festivals et reconnaissances, comme des prix Galaxie et une nomination à l’Adisq. Il met ensuite en place le projet musical « Prince Ali-X et les ambassadeurs » qui explore une pop multilingue et envoûtante qui brise les frontières, d’une île chaude vers une île froide : Haïti-Montréal, Cuba-Manhattan. Assoiffé de connaissance et globe-trotter « Orphelin du monde », il poursuit aussi des études supérieures en philosophie des sciences et de l’improvisation.


Prince Ali-X (Alix Noël-Guéry) est accompagné de ses «ambassadeurs du son» : Le Brésilien André Galamba à la guitare, l’Allemand Andrew Bruhelius à la basse, le Nicaraguayen Frédéric Bourgeault à la trompette, l’Algérien Tacfarinas Kichou à la percussion et le Cubain, Michel Brindis à la batterie.

Ainsley a pris son temps avant de sortir Bones Are Forever, car elle voulait bien faire les choses. « À la sortie de mon premier album en 2008 j’étais plus naïve et je n’avais pas autant de connaissances de l’industrie musicale, explique-t-elle. De plus, en 2010, je venais tout juste de déménager de Toronto à Montréal et il me fallait prendre le temps de m’ajuster à cette nouvelle ville et à une scène musicale qui était à l’époque relativement nouvelle pour moi. J’ai donc participé à de nombreux projets et j’ai eu l’occasion de rencontrer des nouvelles personnes. Je suis bien heureuse d’avoir pris le temps nécessaire pour produire cet enregistrement, car j’ai décidément plus confiance en moi maintenant qu’il y a quatre ans! »

 
 
 
 
 
 

Contact

lilix@bu.edu

 

Matériels:

Press kit


←Retour aux Artistes