EN | FR

Kiran Ahluwalia

PROCHAINS SPECTACLES

17/04/2018      Théâtre Fairmount | Montréal,QC

L’amour dans toutes ses nuances est l’élément pivot de la musique de Kiran Ahluwalia, allant du désir ardent à l’amour divin de la spiritualité soufie.

Cette interprète des temps modernes des superbes chants traditionnels de l’Inde et du Pakistan les exécute avec une grande fidélité tout en y ajoutant avec brio quelques touches personnelles. Les mélodies qu’elle compose sont profondément ancrées dans la musique indienne, bien que marquées d’influences occidentales et africaines, en particulier du Sahara. Avec son orchestre qui associe 5 musiciens, respectivement à la guitare électrique, guitare acoustique, harmonium, au tabla et à la basse électrique, Kiran Ahluwalia produit des chansons au-delà de toute frontière musicale qui invitent l’auditeur à considérer la condition humaine, à se surpasser en plongeant dans l’amour.

Kiran Ahluwalia, native de l’Inde, a passé son enfance au Canada et vit actuellement à New York. Son précédent CD intitulé Aam Zameen: Common Ground lui a valu de recevoir le prix JUNO pour la seconde fois. Cette artiste compte à son actif six albums des plus pittoresques au sein de la musique du monde. Son nouvel opus, Sanata : Stillness, qui sort en octobre 2014 présente un genre hybride associant musique de l’Inde et du Sahara.

Cette artiste est parfaitement à l’aise sur scène, ce qui en fait une interprète unique et passionnante qui à chacun de ses concerts fascine et conquiert un public toujours croissant. Kiran s’est produite régulièrement en tournée en Amérique du Nord, en Europe et a participé à des festivals dans le désert au Mali, au Maroc et en Inde. Sa musique est encensée par la critique à travers le monde. “ Ahluwalia s’attache avec un soin d’orfèvre à produire des mélodies transnationales d’un caractère aussi nouveau que la musique de demain “ (Seattle Times) et ” La voix de cette artiste ne manquera pas de captiver plus d’une génération “ (fROOTS, Royaume-Uni).

Elle n’a que sept ans lorsqu’elle se plonge dans la musique indienne classique et les ghazal (chants s’appuyant sur des poèmes en langue ourdoue). Lorsque sa famille part s’installer au Canada, Karin continue sa formation musicale parallèlement à son éducation scolaire. Puis au début des années 1990, diplômée de l’université de Toronto, elle décide de retourner en Inde où elle passera une dizaine d’années à étudier en profondeur la musique classique et les ghazal respectivement sous la houlette des gourous Padma Talwalkar et Vithal Rao. Durant cette même période, elle sillonne les routes du Pendjab, se plongeant dans les chants folkloriques de cette région dont elle étudie le style et la démarche. Enfin en 2001, de retour à Toronto, elle enregistre son premier CD destiné au public intitulé Kashish‐Attraction, suivi en 2003 par l’album Beyond Boundaries pour lequel le prix JUNO lui est attribué, puis suit en 2005 une compilation éponyme publiée à l’échelle mondiale.

Avant de composer en vue de son quatrième opus, Kiran fit la connaissance de Rez Abbasi, aujourd’hui son compagnon sur scène et à la ville. Ce guitariste de jazz d’origine américano-pakistanaise vivant à New York a notamment été élu “ Nº 1 – étoile montante de la guitare “ au sondage international des critiques du magazine Downbeat. On retrouve l’influence marquante de ses arrangements et de ses idées musicales dans les compositions et les présentations de Kiran empreintes d’une sensibilité plus contemporaine. Ils se sont tous deux rendus au Portugal afin de travailler avec des musiciens de fado en vue du 5ème opus de Kiran, Wanderlust, album pour lequel elle reçut en 2007 le prix Musique Songlines WOMAD Révélation de l’année (Royaume-Uni).

Ayant eu l’heureuse fortune de faire la connaissance du groupe malien légendaire Tinariwen, Kiran est alors fascinée par la musique touareg et l’approche de cette musique du désert du Sahara avec la guitare pour instrument phare. Après une étude en profondeur de la musique touareg et d’autres genres d’Afrique de l’Ouest, elle devient persuadée qu’il lui faut injecter dans les concepts compositionnels de son cru ces rythmes cycliques, fascinants, irrésistibles. En 2011 sort son album, Aam Zameen : Common Ground, qui lui vaut de remporter pour la deuxième fois le prix JUNO. Opus enregistré à Paris et à Toronto et sur lequel figurent ses amis du Sahara, le groupe Tinariwen.

Son tout dernier album, intitulé Sanata : Stillness, allie musique indienne, jazz occidental et sons du Sahara, que cette artiste mêle ensemble dans un style qui lui est propre et qui la rend unique. Les chansons, dont Kiran a écrit les paroles et la musique, ont pour thèmes : l’inaccessible, aussi bien en qui concerne ceux qu’on aime que l’amour divin, concrétiser ses souhaits en tant que femme en se dépouillant de tout sentiment de honte et en dénouant les liens qui nous enchaînent à des étreintes au charme flétri. Les compositions et les arrangements reflètent la quête constante de cette artiste, qui vise à créer une musique intemporelle dans un contexte moderne et mondial tournée vers l’avenir tout en restant fidèle à son riche passé.

 
 
 
 
 
 

information / CONTACT

Gérant

Josh Keller - Global Arts

josh@globalarts.ca

Booking

pomeline@indiemontreal.ca

Maison de disque

ARC

Elle intègre complètement ses influences musicales, tant comme compositrice que comme chanteuse, pour déboucher sur un genre nouveau qu’elle qualifie elle-même d’«hybride»
— Lapresse
Une œuvre pour le moins dépaysante et qui vaut certainement le détour!
— Icimusique